L’armée polonaise a envahi la République Tchèque et occupé son territoire

L’armée polonaise a envahi la République Tchèque et occupé son territoire

L’armée polonaise a admis avoir envahi accidentellement la République tchèque le mois dernier, mais elle insiste sur le fait que sa brève occupation d’une petite partie du pays était simplement un «malentendu».

Les soldats polonais ont traversé par ”erreur’‘ la frontière du pays avec la République tchèque fin mai avant de s’y installer, a déclaré le ministère tchèque des Affaires étrangères.

Les soldats, qui gardaient des parties de la frontière polono-tchèque fermée pendant la pandémie de coronavirus, ont alors commencé à refouler des citoyens tchèques qui tentaient de visiter une église dans leur propre pays.

Le snafu a conduit l’ambassade tchèque à Varsovie à “prendre des mesures immédiates” et à informer son homologue polonais, a déclaré le gouvernement tchèque, ajoutant que la Pologne n’avait toujours pas expliqué officiellement pourquoi elle avait annexé par erreur son voisin.

“Nos homologues polonais nous ont officieusement assuré que cet incident n’était qu’un malentendu causé par l’armée polonaise sans intention hostile, mais nous attendons toujours une déclaration officielle”, a déclaré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

“Les soldats polonais ne sont plus présents et nos citoyens peuvent à nouveau visiter librement le site”, a ajouté le porte-parole. “Nous attendons toujours la déclaration polonaise officielle”, ont-ils répété quand on leur a demandé combien de temps les troupes polonaises étaient dans le pays.

Vendredi, le ministère polonais de la Défense a également reconnu la brève occupation. “Le placement du poste frontière a été le résultat d’un malentendu, et non d’un acte délibéré. ​​Il a été corrigé immédiatement et l’affaire a été résolue – également par la partie tchèque”

L’incident s’est produit près de Pielgrzymow, un petit village frontalier du sud de la Pologne qui se trouve en face d’une partie de la campagne tchèque peu peuplée. Une route tranquille y sert de point de frontière entre les deux nations. “Des soldats de l’armée polonaise soutiennent les gardes-frontières dans la protection de la frontière nationale après sa fermeture en raison de la pandémie de coronavirus”, a expliqué le ministère polonais de la Défense.

“L’opération est dirigée par le commandement opérationnel des forces armées, qui est en contact direct avec les gardes-frontières.” Le gouvernement polonais n’a pas confirmé la durée de la présence de ses soldats en République tchèque.

Les frontières entre les pays de l’Union européenne sont souvent à peine visibles car les citoyens jouissent de la liberté de circulation à travers le bloc. Mais la pandémie de coronavirus a compliqué cet arrangement de longue date, les nations fermant l’accès aux étrangers pour contrôler la propagation du virus. La Pologne empêche les personnes d’entrer dans le pays depuis mars.

La Pologne a été impliquée dans une poignée de conflits frontaliers plus graves avec l’ancienne Tchécoslovaquie au cours du XXe siècle. Les deux pays ont mené une guerre de sept jours sur le territoire de la région de Silésie en 1919, et la Pologne a annexé une région autour de la ville de Bohumin en 1938.