L’entrée de la grande mosquée de La Mecque défoncée par une voiture – vidéo

L’entrée de la grande mosquée de La Mecque défoncée par une voiture – vidéo

Un homme de nationalité saoudienne a été arrêté à La Mecque après avoir foncé en voiture sur les portes de la mosquée al-Haram, rapporte Saudi Press Agency. Selon les autorités, il se trouvait dans un «état anormal» au moment de son interpellation. Aucun blessé n’est à déplorer.

Vendredi 30 octobre au soir, un automobiliste a enfoncé les portes de la grande mosquée al-Haram à La Mecque, rapporte l’agence de presse Saudi Press Agency. Une vidéo des faits qui circule en ligne le montre en train de passer à travers les barrières de sécurité avant de finir sa course à l’entrée du bâtiment. Il a été placé en garde à vue.

La voiture a «fait une embardée en roulant à grande vitesse sur l’une des routes entourant la cour sud de la grande mosquée» avant de s’écraser, a indiqué un représentant de La Mecque, Sultan al-Dosari, soulignant que personne n’avait été blessé.

Selon les premières déclarations des autorités rapportées par l’agence, le conducteur est de nationalité saoudienne. Il était dans un «état anormal» lorsqu’il a été arrêté. Il a été déféré au parquet.

Réouverture de la mosquée

La mosquée al-Haram, la plus grande du monde, a rouvert ses portes au début du mois après avoir été fermée aux étrangers depuis février en raison de l’épidémie de Covid-19. À l’occasion du hadj (pèlerinage à La Mecque) de fin juillet, elle avait rouvert uniquement pour les nationaux et les touristes qui se trouvaient déjà en Arabie saoudite. Des millions de musulmans n’ont donc pas pu effectuer ce rite cette année.

Depuis octobre, elle est donc à nouveau ouverte à tous, permettant le pèlerinage de la Oumra, lequel peut être effectué à toute période de l’année. Toutefois, al-Haram et la mosquée du prophète à Médine ne pourront accueillir que 6.000 personnes par jour en raison des mesures sanitaires.