Non : Kim n’a pas donné l’ordre de tuer tout cas suspect de coronavirus qui descend de l’avion

Non : Kim n’a pas donné l’ordre de tuer tout cas suspect de coronavirus qui descend de l’avion

Une publication sur une page Facebook Magique Communication a affirmé que le dirigeant nord-coréen Kim Jung un avait ordonné que tous ceux qui sont soupçonnés de cas de coronavirus soient tués lors de la descente de l’avion. vous pouvez voir la capture d’écran ci-dessous

Même si le publicateur a pris note de mentionner qu’il s’agissait d’une blague, des centaines de personnes l’ont partagée en ligne jusqu’à ce qu’elle devienne virale

La Corée du Nord n’a pas confirmé publiquement un seul cas de maladie à COVID-19, Mais ses médias d’État ont indiqué que des milliers de personnes ont été mises en quarantaine dans le cadre de mesures de prévention strictes, et non pas qu’ils ont été tués

La Corée du Nord a qualifié sa campagne anti-virus “d’existence nationale” tout en interdisant les touristes étrangers, en fermant presque tout le trafic transfrontalier avec la Chine, en intensifiant le dépistage aux points d’entrée et en mobilisant les agents de santé pour surveiller les résidents et isoler ceux qui présentent des symptômes.

Kim a amené son pays déjà isolé à un quasi-arrêt en scellant les frontières en janvier pour arrêter le virus, qui a stoppé le filet du commerce légal et du tourisme. De nombreux experts affirment que la Corée du Nord est très vulnérable aux maladies infectieuses en raison de sa pénurie chronique de fournitures médicales et d’une infrastructure de soins de santé obsolète.