Non : Le président Russe, Vladimir Poutine n’est pas fâché contre les Africains

Non : Le président Russe, Vladimir Poutine n’est pas fâché contre les Africains

Depuis 2018 jusqu’à maintenant, des propos  sur l’Afrique attribués au président Russe Vladimir Poutine font irruption sur le web. Il se rapporte notamment que l’homme d’État  aurait qualifié le continent africain de « cimetière », en indiquant que les Africains fortunés n’y revenaient que pour y être enterrés, après leurs morts.

Tel que publié sur le site abidjantv.net , voici les propos attribués au president russe

”Quand un africain ou un entrepreneur africain devient riche, il envoie son argent et son or en Suisse. Il se rend en France pour un traitement médical. Il investit en Allemagne. Il achète à Dubaï, il consomme des produits chinois, il prie à Rome ou à la Mecque, ses enfants étudient en Europe ou au Canada et prennent tous des nationalités occidentales. Il voyage au Canada aux États-Unis et en Europe pour le tourisme

”S’il meurt, c’est en Afrique qu’il sera enterré, dans son pays natal.
L’Afrique n’est qu’un cimetière pour les Africains et non un continent où il faut investir, pour enrichir et développer. C’est regrettable de votre part !!! ”
Vladimir Poutine

D’après le texte de citation pourtant, lorsqu’ils sont en vie, ces Africains nantis accomplissent un nombre important de choses en dehors de leur continent.

Ces propos sont d’abord exclusivement relayés en français aux alentours du 14 novembre 2018, dans des pages africaines de Facebook et sur des sites web et blogs locaux ;   à partir du 20 novembre 2018, ils sont également diffusés en anglais. La plupart des sites web ou des pages  de réseaux sociaux qui les reprennent  encore aujourd’hui émettent des avis ou des commentaires sur le sujet, sans toutefois lier ces propos à une source tangible, ou à un lieu précis ; ils se contentent de présumer de leur auteur.

Il s’agit d’un FakeNews

 Si ces propos sont d’abord émis en français puis en anglais, il est important de noter que le président russe lui, ne s’exprime pas parfaitement en ces langues. En  octobre 2007, dans un article de Sputnik (agence de presse lancée officiellement par le gouvernement russe), interrogé sur la langue française  dans laquelle il s’exprime lors d’une session du Comité international olympique (CIO) en juillet 2007 au  Guatemala, Vladimir Poutine avoue qu’il ne la maîtrise pas ; pour l’occasion, «plusieurs membres du Comité international olympique [l’avaient prié] de prononcer deux ou trois mots en français ».

Pour la date du 14 novembre 2018,  à laquelle cette citation  lui est attribuée, la page  twitter du président russe rapporte qu’il participait à une session plénière du sommet Russie- Association des nations de l’Asie du Sud-Est ; ce même-jour , il a entre autres  rencontré les Premiers ministres de Thaïlande, du Japon et de Singapour  (Prayut Chan-o-cha,  Shinzo Abe, Lee Hsien Loong), les présidents de l’Indonésie et de la République de Corée (Joko widodo, Moon Jae-in).

Il n’est fait aucunement référence à l’Afrique ce jour, ou les jours qui précèdent dans son agenda . Cette intervention supposée, n’est pas non plus relayée dans les médias russes  durant cette période. Le véritable auteur de ces propos demeure inconnu

Avec : stopblablacam.com