Urgent : Joe Biden signe et ouvre les frontières américaines aux Africains

Urgent : Joe Biden signe et ouvre les frontières américaines aux Africains

Le président Joe Biden a annoncé jeudi qu’il prévoyait de relever le plafond du nombre de réfugiés autorisés à entrer aux États-Unis alors qu’il hérite d’un programme de réinstallation réduit par l’ancien président Donald Trump.

«Aujourd’hui, j’approuve un ordre exécutif pour commencer le dur travail de restauration de notre programme d’admission des réfugiés pour aider à répondre aux besoins mondiaux sans précédent», a déclaré Biden. “Il faudra du temps pour reconstruire ce qui a été si gravement endommagé.”

Lorsque Trump a pris ses fonctions en 2017, le plafond des réfugiés pour l’exercice fixé par le président Barack Obama s’élevait à 110000. Trump a quitté ses fonctions après avoir fixé un plafond de seulement 15000 pour l’exercice en cours – le niveau le plus bas depuis l’adoption de la loi sur les réfugiés en 1980.

Biden s’est engagé à augmenter le plafond annuel d’admissions de réfugiés à 125 000 dans la période de 12 mois commençant le 1er octobre. Le président doit consulter le Congrès avant de fixer la limite annuelle.

«Nous espérons que cela indique que les États-Unis vont jouer un rôle de leadership dans la réinstallation des personnes qui en ont besoin», a déclaré Yael Schacher, principale défenseure américaine du groupe de défense indépendant Refugees International. «C’est une réinitialisation vraiment importante pour les États-Unis.»

Le président a également déclaré qu’il publierait une directive aux agences pour promouvoir les droits LGBTQIA au niveau international, y compris la protection des réfugiés et des demandeurs d’asile LGBTQIA.

L’annonce de Biden intervient après qu’il a signé mardi des décrets pour créer un groupe de travail pour réunir les enfants migrants avec leurs familles, s’attaquer aux causes profondes de la migration d’Amérique centrale et revoir le système d’immigration légale.

La baisse du nombre d’arrivées de réfugiés au cours de la présidence de Trump a vidé l’infrastructure de réinstallation du pays, les agences fermant des bureaux et licenciant du personnel. Environ un tiers des bureaux locaux de réinstallation à travers le pays ont fermé ou suspendu leurs opérations en avril 2019, selon un rapport d’octobre du Penn Biden Center.

«Le programme de réinstallation a subi un coup dévastateur», a déclaré la directrice des politiques et des pratiques du Refugee Council USA, Danielle Grigsby. «L’action rapide de l’administration pour augmenter les admissions de réfugiés facilitera le renouvellement de ce programme de sauvetage et de renforcement des communautés.»

Le président Barack Obama a fixé le plafond des réfugiés à 85 000 au cours de l’exercice 2016, son dernier exercice complet au pouvoir. Le Département d’État a signalé 84 994 arrivées de réfugiés au cours de cette période, le nombre le plus élevé depuis 1999.

L’année fiscale suivante, au cours de laquelle Trump a pris ses fonctions, le département d’État n’a signalé que 53 716 arrivées.

Les États-Unis étaient en tête du monde en matière de réinstallation de réfugiés depuis 1980, jusqu’à ce que le Canada occupe la première place en 2018 et 2019, selon les derniers rapports des Nations Unies.

Moins de 1000 réfugiés ont été traités à la fin de décembre 2020 sous le plafond de 15000 personnes de Trump, selon les données du département d’État.