Zimbabwe: le président Robert Mugabe aurait été tué par l’armée

Zimbabwe: le président Robert Mugabe aurait été tué par l’armée

Quelques heures après que l’armée du Zimbabwe ait pris le pouvoir à Harare et placé le président Mugabe en résidence surveillée, nous avons reçu des informations selon laquelle Robert mugabe a été tué dans sa résidence.

Selon cette source au sein de l’armée qui a préféré garder anonymat, le président Robert Mogabe a été atteint d’un balle quand il voulait leur tirer dessus avec un pistolet. La source nous a dit que le président a refusé de se rendre et de quitter le pouvoir tout en les menaçant d’arrestation et de peine de mort. Nous n’avons pas pu vérifier cette information, mais restez à l’écoute pour en savoir plus sur cette histoire …

Le président sud-africain appelle au calme au Zimbabwe

Le président Jacob Zuma a appelé au calme et à la retenue au Zimbabwe après la prise de contrôle militaire de la nuit dernière.

Il a exhorté le gouvernement du Zimbabwe et l’armée de la nation à résoudre l’impasse politique à l’amiable, a rapporté Reuters, ajoutant que la Communauté de développement de l’Afrique du Sud suivra de près la situation.

L’épouse de Robert Mugabe, Grace, quittera le Zimbabwe

Les premiers rapports suggèrent que Grace Mugabe pourrait être autorisée à quitter le Zimbabwe, après que son mari a été placé en résidence surveillée.

Adriaan Basson de News24 a cité des “rapports vérifiés” que Mugabe a négocié pour que Grace quitte le pays pendant qu’il se prépare à démissionner.

La prise de pouvoir a été déclenchée après que M. Mugabe a limogé son adjoint, Emmerson Mnangagwa, en faveur de sa femme.

Le parti d’opposition du Zimbabwe exige le retour à la démocratie

Le Parti du Mouvement pour le changement démocratique (MDC) a appelé le Zimbabwe à revenir à la démocratie.

Le parti a déclaré qu’il espérait que l’intervention militaire annoncera “l’établissement d’un État-nation stable, démocratique et progressiste”.

Le MDC a été la principale opposition politique au parti ZANU PF de Mugabe au cours des 20 dernières années.