Le groupe russe UAC se prépare à produire le drone de combat S-70 « Okhotnik » en série

Le groupe russe UAC se prépare à produire le drone de combat S-70 « Okhotnik » en série

L’an passé, le directeur général du groupe aéronautique UAC [ou OAK], Youri Slyusar, avait confié que le ministère russe de la Défense entendait accéléré le calendrier de la mise en service du drone de combat S-70 « Okhotnik », alors en cours de développement chez Sukhoï.

« Nous avons reçu une mission du ministère de la Défense pour accélérer le travail de conception expérimentale et ajuster au maximum le calendrier afin de commencer les livraisons dès 2024. C’est pourquoi, nous travaillons activement avec nos collègues sur cette question », avait en effet déclaré M. Sluysar, le 3 août 2020

Depuis, il a été avancé que S-70 « Okhotnik » pourrait être utilisé pour « intercepter des avions ennemis avec ses armes de longue portée », c’est à dire au-delà la portée visuelle [BVR], étant entendu qu’il n’est pas envisagable qu’il puisse engager un combat aérien. En tout cas, l’appareil a réalisé avec des vols d’essais avec des missiles air-air inertes afin « d’évaluer le couplage de son avionique avec les systèmes de guidage de missiles et le Su-57 », l’avion de combat de 5e génération avec lequel il doit opérer.

Mais les missions du S-70 « Okhotnik » pourraient être étendues aux frappes au sol. C’est, en tout cas, ce qu’ont suggéré les essais qu’il a effectués en janvier dernier, au-dessus du polygone d’Achoulouk

Quoi qu’il en soit, exactement un an après l’annonce de M. Slyusar, le minsitre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, s’est rendu à l’usine d’aviation de Novossibirsk pour y inspecter les chaînes d’assemblage du bombardier tactique Su-34 « Fullback » ainsi que les travaux relatifs à celle du… S-70 « Okhotnik ». Une vidéo, sur laquelle de près quelques détails de cet appareil, a été diffusée par Zvezda, la chaîne de télévision du ministère russe de la Défense.

« Nous espérons que, d’ici 2022, les travaux seront achevés et que nous pourrons signer, comme il est désormais de coutume dans les forces armées [russes], un gros contrat à long terme pour les drones », a déclaré M. Choïgou, au cours de sa visite. « Cela est nécessaire pour que l’industrie puisse établir ses plans pour les dix prochaines années », a-t-il ajouté.

Selon l’agence Tass, il est question de développer une version biplace du Su-57 Felon afin de permettre à l’équipage de celui-ci de contrôler jusqu’à 4 S-70 Okhotnik. Pour le moment, 76 avions de ce type ont été commandés par le ministère russe de la Défense.

Pour rappel, le S-70 aurait une envergure de 20 mètres pour une longueur de 14 mètres. D’une masse au décollage de 20 tonnes, il serait en mesure de voler à la vitesse de 1.000 km/h, pour une distance franchissable de 6.000 km. Sa capacité d’emport serait de 2,8 tonnes d’armement, grâce à ses deux soutes internes.

Dan la même rubrique