L’hydroxychloroquine n’aide pas à éliminer le coronavirus dans une nouvelle étude

L’hydroxychloroquine, le médicament contre le paludisme de 65 ans que le président Donald Trump a loué et qui a été mis en avant par le professeur français Didier Raoult, n’a pas semblé aider les patients à se débarrasser du pathogène dans une étude.

La pilule n’a pas aidé les patients à éliminer le virus mieux que les soins standard et était beaucoup plus susceptible de provoquer des effets secondaires, selon une étude de 150 patients hospitalisés par des médecins de 16 centres en Chine.

Le médicament a cependant aidé à atténuer certains symptômes cliniques de Covid-19, et les patients qui l’ont pris ont montré une baisse plus importante de la protéine C réactive, une mesure de l’inflammation.

«Lorsque nous testons de nouveaux traitements, nous recherchons des signaux qui montrent qu’ils pourraient être efficaces avant de procéder à des études plus importantes», a déclaré Allen Cheng, médecin spécialiste des maladies infectieuses et professeur d’épidémiologie à l’Université Monash de Melbourne. “Cette étude ne montre aucun signal, il est donc peu probable qu’elle présente un intérêt clinique.”

Il y avait plus d’effets secondaires dans le groupe de 75 personnes qui prenaient de l’hydroxychloroquine, mais ils étaient pour la plupart légers, le plus courant étant la diarrhée.

Les chercheurs, dirigés par Wei Tang de l’hôpital Ruijin de Shanghai, ont écrit que les effets anti-inflammatoires du médicament avaient probablement aidé à soulager les symptômes des patients.

D’autres études sur l’hydroxychloroquine sont en cours après que le médicament a fait les gros titres ces dernières semaines et a été approuvé par Trump.

“Les résultats de ces études seront intéressants”, a déclaré Cheng.

Source : https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-04-15/hyped-malaria-pill-doesn-t-help-clear-coronavirus-in-study