La réponse américaine au missile nucléaire russe Satan 2 explose lors d’un essai

Une fusée d’essai transportant un composant d’un futur missile balistique intercontinental nucléaire américain a explosé 11 secondes après son décollage mercredi soir de la Vandenberg Space Force Base en Californie, selon un communiqué de la base.

Une enquête est en cours et les débris n’ont affecté que la zone immédiate de la rampe de lancement.

Il s’agissait du premier test du véhicule de rentrée (RV) Mk21A, la partie de l’arme qui contiendrait une ogive nucléaire si le système était opérationnel. Il n’y avait aucun élément nucléaire ou élément armé dans cet essai.

Le Mk21A devrait être le véhicule de rentrée des futurs missiles balistiques intercontinentaux LGM-35A Sentinel, un nouveau missile balistique intercontinental nucléaire basé au sol prévu pour remplacer l’actuel missile balistique intercontinental Minuteman III en tant qu’élément clé de la capacité de dissuasion nucléaire américaine.

L’explosion survient une semaine après l’échec du dernier test d’une arme hypersonique américaine après qu’une “anomalie” se soit produite lors du premier test du système complet.

Le test, effectué le 30 juin au Pacific Missile Range Facility à Hawaï, était censé lancer le Common Hypersonic Glide Body au sommet d’un propulseur de missile à deux étages. Le propulseur est conçu pour lancer le système et l’accélérer à des vitesses hypersoniques supérieures à Mach 5, moment auquel le corps de glissement se détache et utilise sa vitesse pour atteindre la cible. C’était la première fois que l’ensemble du système était testé, appelé un test All Up Round.

L’anomalie a empêché le ministère de la Défense de terminer l’intégralité du test, mais le Pentagone a déclaré qu’il ne s’agissait pas d’un échec complet.