La Russie accélère le développement de son drone furtif Okhotnik S-70B pour l’envoyer en ukraine

Le système aérien sans pilote S-70B Okhotnik est l’un des systèmes d’armes les plus prisés actuellement en cours de développement par l’armée russe. selon certains rapports, la russie a accéléré son développement pour l’envoyer en ukraine.

Le drone furtif est toujours en cours de développement, n’ayant tiré ses premiers missiles que très récemment. Mais la situation de plus en plus désastreuse de l’armée russe en Ukraine pourrait très bien obliger Moscou à déployer le drone dans des opérations de combat.

Le drone Okhotnik S-70B

Les spécifications exactes du S-70B Okhotnik restent classifiées, mais il est raisonnable de supposer que les concepteurs prévoient que le drone ait une large portée opérationnelle et la capacité d’emballer des munitions air-air et air-sol.

Traduit par “chasseur”, le S-70 Okhotnik n’a aujourd’hui que deux prototypes en service. Le drone a effectué son premier vol en 2019 et Moscou espère avoir une capacité opérationnelle d’ici 2024.

Bien que Moscou affirme que le S-70B Okhotnik sera un système aérien sans pilote furtif, ses capacités futures suscitent de sérieuses inquiétudes. L’armée russe a l’habitude d’être trop « énergique » dans la promotion de ses systèmes d’armes. Et les concepteurs du S-70B Okhotnik n’ont pas encore prouvé que le drone peut rester furtif. Deux choses particulières à surveiller en ce qui concerne les attributs furtifs du S-70B Okhotnik sont les capacités d’échappement et de collecte de données, qui peuvent toutes deux interférer avec les éléments furtifs du drone.

Selon RIA Novosti, le premier drone expérimental S-70B Okhotnik a tiré une série de missiles guidés lors d’essais en vol il y a quelques mois. Au cours des essais, le S-70B Okhotnik a lancé plusieurs types de missiles air-sol contre des cibles au sol; les munitions provenaient de l’arsenal de l’avion de chasse Su-57 Felon, le seul avion de génération de combat de l’armée russe (il convient de noter qu’il existe plusieurs doutes sur les capacités réelles de l’avion de chasse russe, en particulier sur ses attributs furtifs ).

Opérations de drones russes en Ukraine

Selon une récente évaluation du renseignement militaire britannique, la doctrine militaire russe s’est de plus en plus concentrée sur les systèmes aériens sans pilote. L’artillerie ayant une grande importance dans les opérations militaires russes, les commandants russes comptent de plus en plus sur les drones pour repérer les cibles et ajuster le tir pour les missions de tir d’artillerie.

Et pourtant, tout ne va pas pour le mieux sur le front des drones russes. L’armée ukrainienne affirme avoir détruit ou capturé plus de 800 systèmes aériens sans pilote de tous types et de toutes tailles pendant la guerre jusqu’à présent.

“Face aux pertes au combat, il est probable que la Russie ait du mal à maintenir ses stocks de drones, exacerbée par les pénuries de composants résultant des sanctions internationales”, a déclaré le ministère britannique de la Défense.

Les drones sont vulnérables à la fois aux attaques cinétiques, par exemple les tirs d’armes légères ou les missiles anti-aériens, et à la guerre électronique.

Et les capacités dégradées du système aérien sans pilote russe nuisent, à leur tour, à la connaissance de la situation des commandants au sol, et donc à leur efficacité.

“La disponibilité limitée des drones de reconnaissance dégrade probablement la connaissance de la situation tactique des commandants et entrave de plus en plus les opérations russes”, a estimé le renseignement militaire britannique.

De plus, couplées aux sanctions paralysantes – qui ont eu un grand effet sur l’industrie russe de la défense et de l’aérospatiale plus que dans tout autre secteur – les pertes de drones russes ne peuvent pas être remplacées.

L’industrie russe de la défense et de l’aérospatiale s’appuie sur des pièces et de l’électronique étrangères, notamment américaines, britanniques, allemandes et françaises, pour la plupart de ses systèmes d’armes. Les sanctions et les contrôles à l’exportation signifient que les entreprises de défense russes ne peuvent pas obtenir les pièces essentielles et l’électronique nécessaires à la fabrication des drones et nuisent très certainement à la conception, au développement et à la production du système aérien sans pilote S-70B Okhotnik.

Source : https://www.19fortyfive.com/2022/09/russias-s-70b-okhotnik-drone-looks-like-a-powerhouse-and-headed-to-ukraine/