Le “fusil d’assaut laser” chinois peut brûler la chair en silence à un kilomètre de distance

fusil d'assaut laser chinois

Les lance-flammes d’Elon Musk ne sont que des jouets comparés à ce nouveau fusil laser mortel.

Des scientifiques chinois de l’Institut d’optique et de mécanique de précision de Xian ont développé un prototype entièrement fonctionnel du “fusil d’assaut laser ZKZM-500”.

L’arme de calibre 15 mm est comparée à un AK-47 en raison de son poids similaire de 6,6 livres, mais ses capacités de puissance de feu ressemblent à quelque chose tout droit sorti d’un film de science-fiction.

Selon des chercheurs qui souhaitent rester anonymes, le ZKZM-500 tire un faisceau d’énergie indétectable à l’œil humain qui peut traverser le verre et provoquer la « carbonisation instantanée » de la chair humaine à un Km de distance.

“La douleur sera au-delà de l’endurance”, a déclaré un chercheur. « [Il peut] brûler les vêtements en une fraction de seconde. Si le tissu est inflammable, toute la personne sera incendiée ».

“Personne ne saura d’où vient l’attaque”, a ajouté un autre chercheur anonyme. “Cela ressemblera à un accident.”

Chacun coûtera 15 000 $ pour être fabriqué à grande échelle et peut tirer 1 000 “coups” sur une seule charge à partir d’une batterie lithium-ion. Bien qu’il ait clairement un potentiel mortel, le ZKZM-500 a également des applications “non létales”.

Le Southern China Morning Post a plus de détails :

En cas de prise d’otage, il pourrait être utilisé pour tirer à travers les fenêtres sur des cibles et désactiver temporairement les ravisseurs pendant que d’autres unités se déplacent pour sauver leurs captifs.

Il pourrait également être utilisé dans des opérations militaires secrètes. Le faisceau est assez puissant pour brûler à travers un réservoir de gaz et enflammer l’installation de stockage de carburant dans un aéroport militaire.

Les lasers ne peuvent pas tuer une cible d’un seul coup, mais s’ils étaient tirés sur une personne suffisamment longtemps, les armes commenceraient à brûler un trou dans son corps, la coupant à travers comme un couteau chirurgical.

Les équipes antiterroristes de la police armée chinoise seront probablement les premières à tester ces pistolets laser sur le terrain.