Le nouveau missile hypersonique américain se déplacera à des vitesses stupéfiantes de Mach 20

Après trois tentatives infructueuses, l’US Air Force a lancé avec succès un missile hypersonique mortel AGM-183A ARRW à partir d’un Boeing B-52.

Le Lockheed Martin AGM-183A ARRW est un missile hypersonique avancé… et la dernière arme américaine pour contrer les progrès de la Russie et de la Chine dans le développement de la technologie hypersonique.

Ce nouveau test de l’USAF se produit à un moment de tensions accrues avec la Russie à propos de la guerre en Ukraine – et c’est une réponse claire à l’utilisation par la Russie de missiles hypersoniques contre l’Ukraine.

Ce missile hypersonique fera-t-il une différence en temps de guerre ? Est-il plus avancé que les missiles hypersoniques chinois ou russes ?

Nouvelle technologie sur un avion vétéran

C’est incroyable de voir le B-52 Stratofortress avec des missiles hypersoniques. Le B-52 a été conçu pour transporter des armes nucléaires pendant les premières étapes de la guerre froide afin de bombarder l’Union soviétique. Maintenant, avec ces missiles, il est prêt à menacer à nouveau la Russie au 21e siècle en emportant des missiles hypersoniques.

Ce n’était pas facile de préparer ce missile hypersonique Americain

Le missile a été lancé au-dessus de l’océan Pacifique après trois tentatives infructueuses.

L’année dernière, les États-Unis ont connu de graves revers lorsque le propulseur de missile ne s’est pas allumé, ce qui a entraîné la chute du missile dans la mer.

Lors de deux des tentatives infructueuses, il ne s’est même pas séparé de l’aile du B-52, et le plus proche d’un déploiement réussi a été lors de la deuxième tentative, lorsque le missile a réussi à se séparer de l’aile du bombardier mais est quand même tombé dans le mer.

Mais cette fois, tout s’est déroulé comme prévu et le missile a atteint des vitesses hypersoniques (Cinq fois la vitesse du son ou Mach 5). En réalité, ce missile est capable d’atteindre Mach 20. Soit vingt fois la vitesse du son (15 345 mph / 24 695 km/h) d’un bombardier Boeing B-52 Stratofortress.

Ce missile est si rapide qu’il est presque impossible de l’arrêter, et le programme est entièrement financé. Ainsi, d’ici 2023, il pourrait même être opérationnel s’il n’y a plus de problèmes.

Arme de réponse rapide à lancement aérien AGM-183A ARRW

L’AGM-183A ARRW vise à détruire des cibles de grande valeur avec une vitesse révolutionnaire, une grande maniabilité et une trajectoire qui rend l’interception presque impossible.

L’ARRW consiste en un lanceur qui propulse le missile à une vitesse et une altitude spécifiées. Une fois propulsé, le projectile est largué et vole vers sa cible à Mach 20.

Peu de détails sont connus sur l’AGM-183A ARRW car la plupart des données sont encore classifiées. Cependant, l’USAF a divulgué les spécifications suivantes :

  • Fabricant : Lockheed Martin
  • Portée opérationnelle : 1 000 miles (1 600 kilomètres)
  • Vitesse maximale : Mach 20 (15 345 mph, 24 695 km/h)
  • Plateforme de lancement : B-1B / B-52 / F-15

La course aux armements hypersoniques s’accélère

L’année dernière, Moscou a réussi à tirer un missile Zircon depuis un navire de guerre. Puis, cette année, ils ont testé le Sarmat.

De plus, la Russie est récemment devenue le premier pays à utiliser des armes hypersoniques dans la guerre lorsqu’elle a tiré ses missiles Iskander et Kinzhal en Ukraine.

De plus, la Chine a testé un missile hypersonique atteignant sa cible. Pendant ce temps, les États-Unis ont testé avec succès leur arme hypersonique HAWC et ce missile AGM-183A ARRW.

Le problème central est que les tests d’armes hypersoniques ont des effets militaires et géopolitiques importants car ils sont difficiles à détecter et presque imparables avec les systèmes défensifs d’aujourd’hui. Pour cette raison, les missiles hypersoniques et les ICBM sont aujourd’hui les plus grandes menaces.

Les États-Unis font pression pour que cette arme révolutionnaire soit prête pour le champ de bataille dès que possible

L’Air Force a eu des problèmes avec les tests AGM-183A ARRW dans le passé, et le programme a subi trois échecs de tests en vol avant ce dernier succès.

Mais ce système d’arme révolutionnaire est presque prêt, et probablement à partir de l’année prochaine, les B-52, B-1B et F-15 pourront déployer ces missiles hypersoniques mortels.