Le porte-parole du Kremlin dit qu’il n’a aucune donnée sur les pertes russe en Ukraine

Le secrétaire de presse présidentiel russe Dmitri Peskov a déclaré mardi qu’il ne disposait d’aucune donnée sur les pertes de la Russie lors de l’opération militaire spéciale en Ukraine.

“Nous n’avons pas de telles informations. Je n’ai pas de telles données et je ne peux pas les partager avec vous”, a-t-il déclaré aux journalistes, ajoutant que des informations sur les pertes de la Russie seront disponibles après la fin de l’opération.

Lorsqu’on lui a demandé si les pertes de la Russie dans l’opération étaient signalées au président Vladimir Poutine, il a répondu : “Le président russe reçoit des informations complètes sur l’opération, des informations complètes sont communiquées”.

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré dans une allocution télévisée le 24 février qu’en réponse à une demande des chefs des républiques du Donbass, il avait pris la décision de mener une opération militaire spéciale afin de protéger les personnes “qui ont souffert d’abus et génocide par le régime de Kiev pendant huit ans. » Le dirigeant russe a souligné que Moscou n’avait pas l’intention d’occuper les territoires ukrainiens.

Lors de la clarification des développements en cours, le ministère russe de la Défense a assuré que les troupes russes ne visaient pas les villes ukrainiennes, mais se limitaient à frapper chirurgicalement et à neutraliser les infrastructures militaires ukrainiennes. Aucune menace ne pèse sur la population civile.

Pendant ce temps, le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konashenkov, a déclaré dimanche que la partie russe subissait des pertes pendant l’opération. “Les militaires russes font preuve de courage et d’héroïsme lors de l’opération militaire spéciale.

Mais, malheureusement, il y a des morts et des blessés parmi eux”, a-t-il déclaré, ajoutant que les pertes de la Russie étaient de loin inférieures aux “pertes parmi les troupes ukrainiennes” et les nationalistes.