Regardez comment les armes britanniques détruisent un quartier général russe – Vidéo

Les troupes ukrainiennes ont bombardé une base russe et auraient détruit leur quartier général, un entrepôt et des véhicules blindés, comme le montrent les images diffusées par l’armée ukrainienne. L’armée ukrainienne a déclaré avoir utilisé des obusiers M777 de fabrication britannique pour détruire la base russe.

Le Centre ukrainien des communications stratégiques (StratCom) a déclaré mercredi : “Trois obusiers (M777) sur les véhicules blindés, le quartier général et l’entrepôt des occupants”.

Fabriqué par la division Global Combat Systems de BAE Systems, le M777 est utilisé par les forces terrestres de l’Australie, du Canada, de l’Inde, de l’Arabie saoudite, de l’Ukraine et des États-Unis.

Zenger News a contacté le Centre ukrainien des communications stratégiques pour de plus amples commentaires, ainsi que le ministère russe de la Défense, mais n’avait pas reçu de réponse au moment de la rédaction.

La Russie a envahi l’Ukraine le 24 février dans ce que le Kremlin appelle une « opération militaire spéciale ». Jeudi marque le 127e jour de l’invasion.

L’état-major général des forces armées ukrainiennes a signalé qu’entre le 24 février et le 30 juin, la Russie avait perdu environ 35 600 hommes, 1 573 chars, 3 726 véhicules blindés de combat, 790 unités d’artillerie, 246 systèmes de lance-roquettes multiples, 104 systèmes de défense aérienne, 217 avions de combat. , 185 hélicoptères, 641 drones, 143 missiles de croisière, 14 navires de guerre, 2 602 véhicules à moteur et camions-citernes et 61 unités d’équipements spéciaux.

OFFRES D’ABONNEMENT NEWSWEEK >
Les dirigeants de l’OTAN ont qualifié la Russie de “menace la plus importante et la plus directe pour la sécurité et la stabilité des alliés” et ont annoncé un nouveau “concept stratégique” en réponse à l’invasion en cours de l’Ukraine par le président russe Vladimir Poutine.

L’OTAN prévoit de faire passer ses forces de réaction rapide de 40 000 hommes à plus de 300 000 hommes.

Le président Joe Biden a également annoncé que les États-Unis augmenteraient leurs forces militaires à travers l’Europe.

L’OTAN a également officiellement invité la Suède et la Finlande à devenir membres de l’alliance. Cette décision intervient après que la Turquie a accepté de soutenir l’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’OTAN après s’être initialement opposée aux offres des pays de rejoindre l’alliance militaire, les accusant toutes deux d’héberger des militants kurdes.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a rencontré le président finlandais Sauli Niinisto et le Premier ministre suédois Magdalena Andersson lors du sommet de l’OTAN à Madrid et les trois pays sont parvenus à un accord.

Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN, a déclaré : “Je suis heureux d’annoncer que nous avons maintenant un accord qui ouvre la voie à l’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’OTAN.” Les dirigeants de l’OTAN ont également promis un soutien supplémentaire à Kyiv, dans le but de moderniser le secteur de la défense de l’Ukraine.

Biden a félicité les trois pays en déclarant: “Félicitations à la Finlande, à la Suède et à la Turquie pour la signature d’un mémorandum trilatéral – une étape cruciale vers une invitation de l’OTAN en Finlande et en Suède, qui renforcera notre Alliance et renforcera notre sécurité collective – et un excellent moyen pour commencer le Sommet.”

Poutine a déclaré: “Si la Finlande et la Suède le souhaitent, elles peuvent adhérer. C’est à elles de décider. Elles peuvent adhérer à ce qu’elles veulent.”

Mais le dirigeant russe a ajouté : “Si des contingents militaires et des infrastructures militaires y étaient déployés, nous serions obligés de répondre de manière symétrique et de soulever les mêmes menaces pour les territoires où des menaces ont surgi pour nous”.

L’Ukraine a déclaré qu’elle avait achevé le plus grand échange de prisonniers avec la Russie depuis le début de la guerre, avec la libération de 144 de ses soldats. Ils comprennent 95 soldats qui ont défendu les aciéries d’Azovstal à Marioupol.