Un chasseur-bombardier F-16 Viper de la force aérienne taïwanaise porté disparu

Un chasseur-bombardier F-16 Viper de la force aérienne taïwanaise porté disparu

En 2020, il avait été constaté 380 incursions d’avions militaires chinois dans la zone d’identification de défense aérienne [ADIZ] de Taïwan. Un record… battu l’an passé, avec plus de 500 cas constatés. Évidemment, une telle activité met la force aérienne taïwanaise [RoCAF] sous une forte pression et entame le potentiel de son aviation de combat, même si celle-ci est en cours de modernisation.

Ainsi, en novembre 2021, l’état-major taïwanais a déclaré opérationnel son premier escadron doté de douze F-16 block 70/72 « Viper », c’est à dire la dernière version du chasseur-bombardier de Lockheed-Martin, sur la base aérienne de Chiayi [sud de Taïwan].

Il y a quelques jours, cet escadron [le 21st Tactical Fighter Group, ndlr] a réalisé un exercice de type « Elephant Walk », c’est à dire qu’il a regroupé ses 12 F-16 « Viper » sur la piste, lesquels ont décollé les uns après les autres. Une telle pratique a deux intérêt : elle permet de tester l’état de préparation d’une unité et de faire une démonstration de puissance.

Malheureusement, ce 11 janvier, l’un de ces F-16V a disparu des écrans radar environ trente minutes après avoir décollé de la base de Chiayi pour un vol d’entraînement. Selon la presse taïwanaise, des témoins ont dit avoir vu l’appareil, portant le numéro de série 6650, s’abîmer en mer, au large de la zone d’Aogu, située dans le sud-ouest de l’île. Des hélicoptères et des navires ont été envoyés sur place pour tenter de retrouver le pilote, dont on ignore s’il a pu s’éjecter, et l’épave de l’avion.

En novembre 2020, un F-16A avait disparu dans des conditions similaires, ce qui avait conduit la force aérienne taïwanaise à clouer au sol tous les avions de ce type, le temps de mener une enquête. Celle-ci avait ensuite avancé l’hypothèse d’une « désorientation spatiale » du pilote pour expliquer cet accident.

Pour rappel, Taïwan recevra, en 2023, 66 F-16 « Viper » neufs, commandés auprès des États-Unis pour 8 milliards de dollars, il y a deux ans. Ces appareils viendront donc s’ajouter aux 141 F-16 d’ancienne génération progressivement portés à ce standard. Selon des chiffres données en novembre dernier, 42 avaient déjà été ainsi modernisés… dont celui qui est porté disparu.

Le F-16V est notamment doté d’un radar AESA [antenne active] APG-83 fourni par Northrop Grumman, de la Liaison 16, d’une connectivité améliorée, d’un affichage de suivi de terrain [Center Pedestal Display]. d’un nouvel ordinateur de mission et d’une suite de guerre électronique de type ALQ-176, couplée avec le système de leurres ALQ-184 (V)7.

Source : http://www.opex360.com/2022/01/11/un-chasseur-bombardier-f-16-viper-de-la-force-aerienne-taiwanaise-porte-disparu/

Dan la même rubrique