Une vidéo montre des troupes russes et ukrainiennes gardant ensemble la centrale de Tchernobyl

Moscou a publié une vidéo prétendant montrer des soldats des deux pays gardant l’ancienne installation

Des parachutistes russes surveillent la centrale nucléaire de Tchernobyl avec la Garde nationale ukrainienne, a annoncé samedi le ministère russe de la Défense en publiant une vidéo censée montrer des soldats des deux forces gardant les lieux.

Les forces russes « sont parvenues à un accord » avec le bataillon de garde de la centrale nucléaire de la Garde nationale ukrainienne, a indiqué le service de presse du ministère dans un communiqué. Les soldats des deux pays assurent actuellement la sécurité des unités de la centrale électrique, des entrepôts de combustible usé et du dôme de protection construit au-dessus du sarcophage du quatrième réacteur détruit, a-t-il ajouté.

La vidéo de deux minutes publiée par le ministère montre la zone autour de la centrale électrique et des personnes armées de fusils d’assaut. Les images montrent également deux hommes en uniforme militaire, l’un avec un drapeau ukrainien sur le bras, discutant des caméras de sécurité et des détecteurs de mouvement dans la région.

Selon le ministère russe de la Défense, le personnel de la centrale fonctionne normalement et l’environnement nucléaire sur le site reste sûr. La vidéo montre également des personnes qui semblent être des employés de la centrale électrique et du personnel militaire mesurant les niveaux de rayonnement.

Un homme qui semble être un militaire russe est entendu dans la vidéo en disant que l’environnement nucléaire est surveillé six fois par jour et que la situation reste sous contrôle.

La centrale nucléaire de Tchernobyl a été le site de la pire catastrophe nucléaire de l’histoire en 1986, lorsque son quatrième réacteur s’est effondré. Un gigantesque sarcophage en acier, dont la construction a pris des années, recouvre désormais la structure délabrée autour du réacteur paralysé, qui restera radioactif pendant des années.

Les forces russes ont pris jeudi le contrôle de la zone, située dans le nord de l’Ukraine non loin de la frontière avec la Biélorussie, après que le président Vladimir Poutine a lancé une opération militaire en Ukraine.

L’agence nucléaire ukrainienne et le ministère de l’Intérieur ont affirmé vendredi qu’il y avait une augmentation des niveaux de rayonnement provenant du site de l’ancienne centrale électrique. Reuters a rapporté que l’augmentation pourrait avoir été causée par la poussière radioactive dans la zone qui s’est élevée en raison du déplacement d’équipement lourd dans la zone.

Source : RT