Accueil Monde Urgent : «200 soldats russes capturés» par les forces armées ukrainiennes

Urgent : «200 soldats russes capturés» par les forces armées ukrainiennes

Leader of the self-declared Donetsk People's Republic Alexander Zakharchenko (L) stands next to kneeling captive Ukrainian soldiers at a bus stop where 13 people were killed in a trolleybus shelling in Donetsk, eastern Ukraine, on January 22, 2015. At least 41 people were killed in Ukraine's east on January 22, one of the deadliest days in the separatist war, with a bloody bus shelling in Donetsk as government forces abandoned their defence of the city's strategic airport. In a graphic illustration of the degenerating nine-month conflict, pro-Russian rebels also paraded some 20 captured Ukrainian soldiers through Donetsk and forced them to kneel before enraged locals who threw snowballs and glass at them, some of it from the shattered bus. AFP PHOTO/ ALEKSANDER GAYUKALEKSANDER GAYUK/AFP/Getty Images

Les forces armées ukrainiennes affirment samedi avoir infligé de “lourdes pertes” à l’armée russe, dans un communiqué diffusé samedi matin. Quelque 3.500 soldats russes auraient été tués et 200 capturés depuis le début de l’invasion russe sur le territoire ukrainien.

En outre, 14 avions, huit hélicoptères, 102 chars et 530 autres véhicules militaires auraient été détruits, indique l’armée ukrainienne, sans que ces données puissent être vérifiées de manière indépendante.

Le pays est en proie à des combats intenses dans différentes parties de son territoire, toujours selon le communiqué. Des avions de combat russes auraient mené des attaques à Sumy au nord-est, à Marioupol au sud et à Poltava à l’est. Des positions civiles ont également été prises pour cible dans la capitale Kiev.

La Russie a lancé jeudi une opération militaire de grande envergure dans son pays voisin.

Le pays de Vladimir Poutine affirme quant à lui avoir “mis hors service” quelque 800 objets militaires ukrainiens depuis le début de la guerre, comme l’a indiqué le porte-parole du ministère de la Défense Igor Konachenkov samedi matin depuis Moscou. Ces informations ne peuvent pas non plus être vérifiées de manière indépendante.

Selon Konachenkov, 14 aérodromes militaires, 19 postes de commandement, 24 systèmes de missiles antiaériens de type S-300 et 48 stations radar ont été détruits. En outre, huit bateaux de la marine ukrainienne ont été touchés.

Le porte-parole a ajouté que les combattants séparatistes pro-russes de la région de Lougansk, dans le Donbass (est de l’Ukraine), avaient désormais progressé d’environ 30 kilomètres dans un territoire jusqu’alors contrôlé par les forces gouvernementales ukrainiennes. Les combattants de Donetsk, soutenus par la Russie, seraient parvenus à gagner six kilomètres supplémentaires de terrain. Vendredi soir, les insurgés avaient progressé de 25 kilomètres en territoire contrôlé par l’Ukraine.