Le président russe Vladimir Poutine prévoit de démissionner l’année prochaine

Vladimir Poutine prévoit de démissionner l’année prochaine alors que la spéculation tourbillonne en Russie selon laquelle le président de longue date pourrait être atteint de la maladie de Parkinson, selon un rapport jeudi.

Le politologue de Moscou Valery Solovei a déclaré au Sun que la petite amie de l’homme fort russe, Alina Kabaeva, âgée de 37 ans, et ses deux filles le poussaient à quitter ses fonctions.

«Il y a une famille, elle a une grande influence sur lui. Il a l’intention de rendre public ses projets de transfert en janvier », a déclaré Solovei au média.

Solovei a également suggéré que Poutine souffre peut-être de la maladie de Parkinson, le président ayant récemment été vu présenter des symptômes de la maladie.

Poutine a récemment semblé être à l’agonie tout en semblant constamment bouger les jambes, selon des images revues par un observateur, a rapporté The Sun.

Les images examinées semblaient également montrer ses doigts tremblant alors qu’il tenait une tasse contenant peut-être un médicament, selon le rapport.

Les spéculations sur le départ possible de Poutine interviennent alors que les législateurs russes envisagent une législation proposée par le président qui accorderait aux ex-présidents une immunité à vie contre les poursuites pénales.