Biden veut versent 100 $ aux Américains nouvellement vaccinés

Biden veut versent 100 $ aux Américains nouvellement vaccinés

Le président Joe Biden appelle les gouvernements des États, locaux et territoriaux des États-Unis à fournir des paiements de 100 $ pour chaque Américain nouvellement vacciné afin d’augmenter les taux d’inoculation du COVID-19, a déclaré jeudi le département du Trésor américain.

Le Trésor a déclaré dans un communiqué que de telles incitations constituent une utilisation autorisée des fonds des 350 milliards de dollars d’aide accordée aux gouvernements des États, locaux, territoriaux et tribaux en vertu de l’American Rescue Plan Act. Le ministère a ajouté qu’il fournirait une assistance technique dans l’utilisation de ces fonds pour soutenir l’augmentation des vaccinations.

Le Trésor a également déclaré qu’il élargissait un crédit d’impôt que les employeurs pouvaient réclamer pour les salaires versés aux employés afin de leur donner un congé payé pour se faire vacciner ou pour aider les membres de la famille et certaines autres personnes à se faire vacciner contre le COVID-19.

“Aujourd’hui, le président appelle les gouvernements des États, territoriaux et locaux à fournir des paiements de 100 $ pour chaque Américain nouvellement vacciné, comme une incitation supplémentaire pour augmenter les taux de vaccination, protéger les communautés et sauver des vies”, a déclaré le Trésor dans un communiqué.

Plus tôt jeudi, le maire de New York, Bill de Blasio, a annoncé que toute personne recevant son premier vaccin contre le COVID-19 sur un site géré par la ville recevrait un paiement de 100 $.

Avec l’augmentation des infections en raison de la variante Delta hautement contagieuse, les autorités ont cherché des moyens de lutter contre l’hésitation à la vaccination. (Graphique sur les cas américains)

Le maire de New York, Bill de Blasio, a déclaré que toute personne recevant son premier vaccin recevra 100 $ sur les sites gérés par la ville à partir de vendredi.

Plus tôt cette semaine, de Blasio a annoncé que la ville exigerait que ses plus de 300 000 employés se fassent vacciner d’ici le 13 septembre ou se fassent tester chaque semaine. Son annonce est intervenue une semaine après que la ville a adopté un mandat de vaccination pour tous les travailleurs de la santé dans les hôpitaux et cliniques gérés par la ville.

Le gouverneur de Californie Gavin Newsom a emboîté le pas, affirmant que tous les employés de l’État, quelque 246 000 personnes, seraient tenus de se faire vacciner à partir d’août ou seraient soumis à des tests COVID-19 au moins une fois par semaine.

“Nous sommes maintenant à un point de cette pandémie où le choix d’un individu de ne pas se faire vacciner a un impact sur le reste d’entre nous”, a déclaré Newsom lors d’une conférence de presse lundi.

Les autorités fédérales et locales ont mis en garde contre une augmentation des cas de COVID-19 avec une urgence croissante ces dernières semaines.

À travers le pays, beaucoup ont agressivement souligné l’importance de se faire vacciner – y compris certains dirigeants républicains qui s’étaient auparavant abstenus d’approuver ouvertement les vaccins.

Dan la même rubrique