La mort mystérieuse de plus de 10 000 vaches aux États-Unis

Récemment, une vidéo est devenue virale sur les réseaux sociaux montrant des centaines, voire des milliers, de cadavres de vaches gisant sur le sol. Environ 10 000 bovins seraient morts aux États-Unis pour des raisons inconnues en très peu de temps, pratiquement en quelques jours seulement.

Dans l’état du Kansas ces jours-ci, il y a une chaleur anormale de 104,00 °F et c’est la chaleur qui est principalement responsable de la mort des animaux. Cependant, tout n’est pas si simple, dans certains États du centre et du sud des États-Unis, des températures élevées sont enregistrées depuis plus d’un an, mais une telle perte massive de bétail n’y a pas encore été observée.

Le ministère de la Santé et de l’Environnement du Kansas a officiellement confirmé la mort de seulement 2 000 vaches jusqu’à présent, selon Reuters, ajoutant que cela était dû à la température et à l’humidité élevées.

Entre-temps, il a été tweeté que plus de 3 000 bovins sont morts subitement dans un ranch du sud-ouest du Kansas le week-end dernier et que des cas similaires s’accumulent maintenant aux États-Unis.

Là, sur Twitter, l’un des habitants nommé Trucker Travis a déclaré qu’il ne croyait pas les autorités, car il n’avait jamais vu la chaleur tuer des vaches dans les troupeaux auparavant.

« Les parcs d’engraissement ont toujours de l’eau courante, et certains agriculteurs abreuvent même délibérément leur bétail pour le garder au frais. Par conséquent, je ne sais pas comment cela pourrait arriver si ce n’était pas la négligence de quelqu’un.

Un utilisateur avec le surnom “Crypto-Liz Taylor” écrit des choses similaires :

“Je vis en Arizona, en plein milieu du désert, et je n’ai jamais vu de vaches mourir comme ça. Nous avons des parcs d’engraissement et des laiteries, mais je n’ai jamais vu de vaches mourir de chaleur. Et je vis dans l’un des États les plus chauds d’Amérique. Cela ne se produit pas ici, même en cas de sécheresse.

Pendant ce temps, le vétérinaire de l’Université du Kansas, A.D. Terpoff, a déclaré que la mort massive des vaches était due à une combinaison de chaleur intense pendant la journée et de manque de nuits fraîches, ce qui “a causé un stress thermique aux vaches”.