La Pologne achète 250 chars américains M1A2 SEPv3 Abrams pour contrer une agression russe

La Pologne achète 250 chars américains M1A2 SEPv3 Abrams pour contrer une agression russe

La semaine passée, un rumeur indiquait que la Pologne envisageait l’achat de 250 chars américains M1A2 SEPv3 Abrams afin d’en équiper quatre bataillons blindés. Le montant d’une telle commande était alors estimé à un plus de quatre milliards d’euros au maximum.

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que ce qui passait une rumeur devienne une information confirmée. En effet, ce 14 juillet, lors d’une conférence de presse donnée à l’état-major de la 1ere brigade blindée, Jarosław Kaczyński, vice-président du Conseil des ministres polonais, en charge des questions de sécurité, et Mariusz Błaszczak, le ministre de la Défense, ont annoncé l’achat prochain de 250 chars Abrams pour 23,3 milliards de zlotys [soit un peu de 5 milliards d’euros]. Cette somme comprend également la fourniture de véhicules de soutien et d’un important stock de munitions ainsi que des prestations en matière de formation.

« Nous avons une très bonne nouvelle pour […] notre armée. Dans peu de temps, si tout se passe bien, l’année prochaine, elle sera enrichie d’un grand nombre de chars Abrams parmi les plus modernes du moment », a ainsi déclaré M. Kaczyński. Et d’ajouter qu’il y aura « suffisamment de ces chars pour équiper au moins quatre bataillons, ce qui est plus que nécessaire pour créer une brigade, donc une force sérieuse de côté de la Vistule ».

« Nous suivons le principe que quiconque veut la paix doit se préparer à la guerre. Eh bien, nous voulons la paix, mais en cas de malheur, notre défense sera plus forte », a encore fait valoir M. Kaczyński.

De son côté, M. Błaszczak a expliqué que Varsovie allait commander des chars « conçus comme un contrepoids aux chars russes T-14 Armata les plus modernes » et que les premières livraisons commenceraient « à partir de l’année prochaine ».

« Nous renforçons donc très rapidement les capacités de défense de la Pologne » et cette commande est une « réponse aux défis auxquels nous sommes confrontés en matière de sécurité internationale, et notre tâche étant de dissuader un agresseur potentiel ».

« Nous savons tous où se trouve cet agresseur et quelles menaces sont potentiellement possibles. C’est donc une réponse rapide et décisive à ces menaces », a insisté le ministre polonais de la Défense, sans nommer explicitement la Russie.

Enfin, le financement de cette acquisition de chars Abrams ne sera pas supporté par le budget de la Défense dans la mesure où il doit bénéficier de crédits extra-budgétaires, sur la base d’une « résolution séparée du Conseil des ministres ».

Conçu par General Dynamics Land System [GDLS], le M1A2 SEPv3, utime version de l’Abrams, dispose d’une protection renforcée, d’un nouvelle architecture informatique, d’un dispositif d’armes télécommandées [CROWS pour Common remotely operated weapon system], de capteurs optroniques dernier cri, du système contre-IED CREW Duke V3 et d’une conduite de tir améliorée. Mais le revers de la médaille est sa masse, qui dépasse les 70 tonnes. D’où, d’ailleurs, une motorisation plus adaptée…

Mais cette masse importante n’est pas sans poser de problèmes, même à l’US Army, comme l’a souligné un récent rapport du bureau des évaluations et des tests du Pentagone [DOT&E]. En outre, sa consommation importante en carburant suppose des contraintes logistiques supplémentaires. « En cas d’hostilités, cela pourrait signifier que nos chars deviendraient inutiles à la moindre interruption de l’approvisionnement en carburant », a ainsi relevé le site polonais WP Tech.

Source : http://www.opex360.com/2021/07/14/la-pologne-confirme-lachat-de-250-chars-americains-m1a2-sepv3-abrams-pour-5-milliards-deuros/