La Russie ajoute 9,5 milliards de dollars au fonds de réserve d’urgence

Le gouvernement russe a ajouté 551,4 milliards de roubles (9,5 milliards de dollars) à son fonds de réserve d’urgence jeudi alors que le Kremlin intensifie son plan de relance dans le but de protéger l’économie de l’impact des sanctions occidentales et de ses actions en Ukraine.

“Les fonds seront utilisés en partie pour mettre en œuvre des mesures visant à assurer la stabilité du développement économique dans des conditions de contraintes externes”, a déclaré le gouvernement dans un communiqué annonçant l’injection de liquidités.

L’augmentation des réserves est venue des bénéfices supplémentaires générés par les exportations vitales de pétrole et de gaz de la Russie, qui rapportent des centaines de millions de dollars par jour au budget malgré les sanctions occidentales.

Les pays occidentaux ont frappé la Russie avec un ensemble de sanctions sans précédent, y compris le gel d’environ la moitié – soit 300 milliards de dollars – des réserves d’or et de devises étrangères de la banque centrale après que Moscou a envoyé des dizaines de milliers de soldats en Ukraine le 24 février dans ce qu’elle appelle une “opération spéciale”. Opération militaire.”

La Russie dirigeait auparavant les bénéfices du pétrole et du gaz vers son fonds souverain de 198 milliards de dollars, un trésor de guerre destiné à financer de grands projets d’investissement.

Mais le fonds de réserve d’urgence est un pot de liquidités plus flexible, permettant au gouvernement de combler son propre déficit, de soutenir les dépenses sociales telles qu’une récente hausse d’urgence des pensions et de réagir à la crise économique imminente.

Le gouvernement a ajouté 791,6 milliards de roubles (13,56 milliards de dollars) au même fonds en mai.

L’économie russe est sur le point de connaître sa plus grande récession depuis plus de deux décennies alors qu’elle fait face à ce que l’Institut de la finance internationale a appelé une “désintégration complète de 30 ans d’investissement” qui pourrait anéantir 15 ans de gains économiques.

Le Kremlin a déjà commencé à déployer ses ressources pour soutenir les plus grandes entreprises du pays dans le but d’atténuer une crise économique qui a déjà vu l’inflation atteindre son plus haut niveau en deux décennies et devrait voir les revenus des ménages plonger dans les mois à venir.

En mai, le gouvernement a injecté 4 milliards de dollars dans les chemins de fer russes, le plus grand employeur du pays, et a promis 1,75 milliard de dollars à la compagnie aérienne publique Aeroflot.