La Russie se prépare pour une nouvelle série de balles mortelles

La Russie se prépare pour une nouvelle série de balles mortelles

L’arme de poing portée par l’armée russe pourrait bientôt être beaucoup plus meurtrière.

L’arme de poing portée par l’armée russe pourrait bientôt être beaucoup plus meurtrière, car des travaux sont en cours sur une nouvelle cartouche pour remplacer la cartouche de pistolet 7N21 à noyau d’acier 9×19 mm qui est déjà l’une des cartouches les plus puissantes utilisées aujourd’hui.

L’Institut central de recherche sur la construction de machines de précision (TsNIITochMash), qui fait partie de la société de technologie d’État Rostec, aurait commencé le développement du nouveau cycle pour les forces d’opérations spéciales. Les munitions améliorées surpasseraient les rivaux existants en termes de létalité.

“La cartouche avec une balle à haute puissance létale permettra d’utiliser plus efficacement les capacités des pistolets et des mitraillettes”, a déclaré le bureau de presse de Rostec à Tass en octobre 2020. “Le nouveau cycle est en cours de développement pour les agences russes de défense, de sécurité et d’application de la loi. . “

Les spécifications de performance de la nouvelle cartouche suggèrent qu’elle pourrait atteindre une vitesse de 480 m/s avec un poids de balle de 7 g.

“La dispersion du feu ne dépassera pas 2,5 cm à une distance de 25 mètres”, a ajouté le bureau de presse.

Tour spécial pour les forces spéciales

Bien que les unités exactes n’aient pas été nommées, Rostec a déclaré que la nouvelle cartouche serait principalement utilisée par les forces d’opérations spéciales des agences russes de défense, de sécurité et d’application de la loi. Cela pourrait probablement inclure des membres de la Spetsnaz; les équipes SOBR (Spetsial’nyy Otryad Bystrogo Reagirovaniya, ou Special Squad, Rapid Reaction) ; ainsi que des membres du Service fédéral de sécurité russe ou FSB – la version moderne de l’ancien KGB.

“L’utilisation de la nouvelle cartouche augmentera considérablement les capacités des forces d’opérations spéciales, y compris dans les opérations de contre-terrorisme”, a déclaré Bekkhan Ozdoyev, directeur industriel de Rostec Armament Cluster. « Les essais de la nouvelle munition sont prévus pour 2021. »

TsNIITochMash avait précédemment développé une série de cartouches à effet mortel élevé. Ces munitions comprenaient une cartouche SP7 de 9×18 mm avec une balle à noyau en plastique et une cartouche SP12 de 9×21 mm avec une balle à haute puissance létale adoptée pour le service dans les agences russes de défense, de sécurité et d’application de la loi.

Le Makarov 9×18 mm, sur lequel était basée la cartouche SP7, était la cartouche de pistolet militaire standard de l’Union soviétique et il a été adopté par de nombreux pays du bloc communiste. Il est resté en usage avec les forces armées russes, ainsi qu’avec Cuba et le Vietnam ; mais aussi avec les anciennes puissances du Pacte de Varsovie, notamment la Pologne, la Bulgarie, la République tchèque et la Slovaquie. Le 9x18mm est considéré comme analogue au rond 9x19mm Parabellum (Luger) utilisé par l’OTAN et d’autres forces armées et de police occidentales.

L’armée russe avait développé des cartouches spécialisées de 9×19 mm, y compris la variante de surpression 7N21, qui comportait un noyau de pénétration en acier trempé (sous-calibré), entouré d’une enveloppe bimétallique. Il a été conçu comme une balle perforante qui a été développée principalement pour être utilisée avec le pistolet MP-443 Grach, qui est le pistolet de service russe standard depuis 2012.

Source : https://nationalinterest.org/blog/reboot/russia-gets-ready-new-round-deadly-bullets-191830

Dan la même rubrique