Les compagnies aériennes nigérianes suspendent leurs opérations en raison de la hausse des prix du kérosène

Les compagnies aériennes nigérianes doivent arrêter leurs opérations intérieures à partir de lundi pour protester contre la flambée des prix du kérosène. Il a presque quadruplé cette année, ce qui n’était pas viable, ont déclaré les opérateurs aériens du Nigeria (AON).

“Aucune compagnie aérienne au monde ne peut absorber ce genre de choc soudain d’une hausse aussi astronomique sur une courte période”, indique son communiqué.

Les hausses ont été déclenchées principalement par l’invasion de l’Ukraine par la Russie fin février. AON, qui représente les neuf transporteurs nationaux du Nigéria, a déclaré que les compagnies aériennes avaient dû subventionner des services au cours des quatre derniers mois.

Il y a eu de nombreuses annulations et retards de vols depuis mars, souvent imputés à une pénurie de carburéacteur. Le prix des billets a également triplé sur certaines liaisons ces dernières semaines. Les passagers au Nigeria paient leurs tarifs en naira, la monnaie locale qui a été dévaluée. Cependant, les fournisseurs de carburant doivent être payés en dollars américains.

Bien qu’il soit le plus grand producteur de pétrole d’Afrique, le Nigeria importe la quasi-totalité de son carburéacteur. AON a déclaré avoir dit au gouvernement, aux députés, à la compagnie pétrolière publique et à l’association représentant les vendeurs de carburant que quelque chose devait être fait pour réduire les coûts.

Les hausses n’ont pas pu être entièrement répercutées sur les passagers car ils “rencontraient déjà beaucoup de difficultés”, a-t-il déclaré. Le gouvernement n’a pas encore commenté le projet de grève.