Les satellites de SpaceX tombent après une tempête solaire

La toute nouvelle flotte de satellites de SpaceX tombe hors de son orbite après avoir été frappée par une tempête solaire.

Jusqu’à 40 des 49 petits satellites lancés la semaine dernière sont soit rentrés dans l’atmosphère et brûlés, soit sont sur le point de le faire, a indiqué la société dans une mise à jour en ligne mardi soir.

SpaceX a déclaré qu’une tempête géomagnétique vendredi dernier avait rendu l’atmosphère plus dense, ce qui avait augmenté la traînée des satellites Starlink, les condamnant ainsi.

Les contrôleurs au sol ont essayé de sauver les satellites compacts à écran plat en les plaçant dans une sorte d’hibernation et en les faisant voler de manière à minimiser la traînée. Mais l’attraction atmosphérique était trop grande et les satellites n’ont pas réussi à se réveiller et à monter sur une orbite plus haute et plus stable, selon la société.

SpaceX a encore près de 2 000 satellites Starlink en orbite autour de la Terre et fournissant un service Internet aux coins reculés du monde. Ils font le tour du globe à plus de 550 kilomètre.

Les satellites touchés par la tempête solaire étaient dans une position temporaire. SpaceX les lance délibérément sur cette orbite inhabituellement basse afin que tout raté puisse rapidement réintégrer l’atmosphère et ne constituer aucune menace pour les autres engins spatiaux.

Il n’y a aucun danger lié à la chute de ces satellites, que ce soit en orbite ou au sol, selon la société.

Chaque satellite pèse moins 260 kilo.

SpaceX a décrit les satellites perdus comme une “situation unique”. De telles tempêtes géomagnétiques sont causées par une activité solaire intense comme des éruptions, qui peuvent envoyer des flux de plasma de la couronne solaire se précipiter dans l’espace et vers la Terre.

Depuis le lancement des premiers satellites Starlink en 2019, Elon Musk envisage une constellation de milliers de satellites supplémentaires pour augmenter le service Internet. SpaceX tente d’aider à rétablir le service Internet aux Tonga via ce réseau à la suite de l’éruption volcanique et du tsunami dévastateurs.

OneWeb, basé à Londres, possède ses propres satellites Internet. Et Amazon prévoit de commencer à lancer ses satellites plus tard cette année.

Les astronomes sont affligés que ces méga constellations ruinent les observations nocturnes de la Terre. L’Union astronomique internationale est en train de former un nouveau centre pour la protection du ciel noir.