L’Ukraine anéantit 50 dépôts de munitions russes à l’aide des HIMARS américain

L’Ukraine a déclaré lundi que ses forces avaient utilisé des systèmes de roquettes HIMARS fournis par les États-Unis pour détruire 50 dépôts de munitions russes depuis la réception des armes le mois dernier.

Dans des commentaires à la télévision nationale, le ministre de la Défense, Oleksiy Reznikov, a souligné l’impact croissant des systèmes de roquettes d’artillerie à haute mobilité (HIMARS) alors que l’Ukraine tente de repousser l’invasion russe.

“Cela coupe leurs chaînes logistiques (russes) et leur enlève leur capacité à mener des combats actifs et à couvrir nos forces armées de bombardements intensifs”, a déclaré Reznikov.

Reuters n’a pas pu vérifier de manière indépendante les propos de Reznikov. La Russie n’a pas immédiatement commenté.

Reznikov a déclaré que les équipes d’artillerie ukrainiennes avaient mené des frappes “précises” sur plusieurs ponts. Il n’a donné aucun détail mais faisait apparemment référence à trois traversées de rivières dans la région de Kherson occupée par la Russie qui, selon les autorités d’occupation locales, ont été attaquées par HIMARS au cours de la semaine dernière.

Reznikov a également déclaré que l’Ukraine avait reçu trois véhicules blindés de combat anti-aériens Gepard, le premier des 15 attendus, et que Kyiv s’attendait à prendre livraison de plusieurs dizaines de chars Leopard.

La Russie affirme avoir détruit plusieurs des systèmes HIMARS, bien que l’Ukraine ait nié cela. Dans le dernier rapport de ce type, le ministère russe de la Défense a déclaré lundi que ses forces avaient détruit un dépôt de munitions pour les systèmes HIMARS dans la région de Khmelnytskyi, dans l’ouest de l’Ukraine.

Les responsables ukrainiens ont déclaré à plusieurs reprises que les approvisionnements occidentaux en armes sont essentiels à l’effort militaire de l’Ukraine et ont souligné l’importance du HIMARS en raison de la suprématie de l’artillerie russe en termes de nombre et de munitions.

Les HIMARS ont une portée plus longue et sont plus précis que l’artillerie de l’ère soviétique que l’Ukraine avait dans son arsenal.

La Russie a notamment critiqué les États-Unis pour avoir fourni à l’Ukraine des instructeurs pour aider les forces ukrainiennes à utiliser HIMARS

Source : REUTERS