Poutine perd son 57e colonel en 4 mois de guerre

Pavel Kislyakov, un lieutenant-colonel russe, a été enterré le 30 juin avec les honneurs militaires. C’est le 57e colonel que Vladimir Poutine perd depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, relatait The Independent le 30 juin. 

Le lieutenant-colonel Pavel Kislyakov est le 57e colonel que perd Vladimir Poutine depuis le début de la guerre en Ukraine. Il a été enterré près de Moscou à 40 ans, gratifié des honneurs militaires. Personne ne sait où le colonel est mort. « Le lieutenant-colonel Pavel Kislyakov a quitté le groupe. Officiellement dénazifié et démilitarisé. Gloire à la Nation », a déclaré un soldat ukrainien. 

Depuis  le début du conflit, la Russie a subi des pertes effroyables, notamment parmi les officiers de haut rang. Afin de montrer leur bonne volonté à l’égard du “couloir humanitaire” imaginé par les Nations Unies, les troupes russes se sont retirées de l’île des Serpents, une île de la mer Noire, située au large de l’Ukraine. Ainsi, les productions pourront continuer à être exportées en dehors du pays. 

« Boum ! Plus de troupes russes sur l’île des Serpents. Nos forces armées ont fait un excellent travail », a écrit Andriy Yermak, le chef du bureau du président Volodymyr Zelensky sur Twitter. Les forces russes s’affaiblissent et perdent de plus en plus d’hommes. 57 colonels sont donc morts au combat et selon les estimations, 12 généraux russes ont également été tués en Ukraine.