Un athlète ougandais s’enfuit de Tokyo a laissant une note disant que la vie est dure dans son pays

Un athlète ougandais s’enfuit de Tokyo a laissant une note disant que la vie est dure dans son pays

Un athlète ougandais porté disparu à Tokyo avant les Jeux olympiques avait laissé une note disant que sa vie dans ce pays africain était trop difficile et qu’il voulait travailler au Japon, ont déclaré des responsables.

Julius Ssekitoleko, un haltérophile de 20 ans, n’a pas réussi à se qualifier pour les Jeux après son arrivée au Japon et devait rentrer en Ouganda le 20 juillet.

Mais il a été vu pour la dernière fois dans une station locale près de l’hôtel de sa délégation à Izumisano à 6h30 vendredi. L’athlète a acheté un billet de train à grande vitesse Shinkansen pour Nagoya, à environ 200 kilomètres, a déclaré à CNN un responsable d’Izumisano.

Dans la note, Ssekitoleko a déclaré qu’il ne voulait pas retourner en Ouganda et a demandé aux membres de sa délégation de renvoyer ses affaires à son épouse, le responsable d’Izumisano A ajouté.

Les responsables de la ville ont d’abord craint sa disparition vers midi vendredi, lorsqu’ils ont remarqué qu’un échantillon de test Covid-19 n’avait pas été soumis par Ssekitoleko, a déclaré le responsable de la ville Osamu Mizoguchi.

La police locale le recherche sans succès, a ajouté Mizoguchi. Ssekitoleko a participé à la finale d’haltérophilie masculine de 56 kg aux Jeux du Commonwealth de 2018, à l’âge de 17 ans seulement. Il a terminé 10e de cette compétition.

Deux athlètes ougandais, et d’autres du Rwanda et du Cameroun, avaient déjà disparu lors de ces jeux, qui se sont déroulés à Gold Coast, en Australie, a rapporté PA Media à l’époque.

Et deux joueurs de rugby à sept ougandais, qui ont disparu après avoir participé aux Jeux du Commonwealth de 2014 à Glasgow, en Écosse, ont par la suite été révélés avoir demandé l’asile et jouaient pour une équipe de rugby à Cardiff, a rapporté la BBC en 2015.

La délégation ougandaise a été parmi les premières équipes à arriver au Japon pour les Jeux olympiques de Tokyo retardés. L’équipe a commencé à s’entraîner dans la ville de l’ouest du Japon le 7 juillet après avoir terminé une quarantaine obligatoire.

A leur arrivée fin juin, un membre de la délégation s’est révélé positif pour la variante Delta. La cérémonie d’ouverture des Jeux est prévue vendredi, mais les événements dans la ville hôte n’auront pas de spectateurs avec Tokyo en état d’urgence à cause de Covid-19.