Une base russe au Tadjikistan prête à repousser les terroristes afghans si nécessaire

Une base russe au Tadjikistan prête à repousser les terroristes afghans si nécessaire

La base militaire russe stationnée au Tadjikistan est prête à repousser une éventuelle agression des terroristes afghans, a déclaré lundi l’ambassadeur de Russie à Douchanbé Igor Lyakin-Frolov au quotidien Kommersant.

“Conformément à un accord respectif avec le Tadjikistan, la 201e base militaire russe est stationnée dans la république, qui est le garant de la sécurité et de la stabilité aux frontières sud de la zone de responsabilité de l’OTSC”, a déclaré l’ambassadeur. Il s’est dit confiant que si nécessaire, la base « repoussera toute action agressive des organisations terroristes afghanes ».

La base militaire aide les partenaires tadjiks « à former le personnel des forces armées de la république ». La partie russe « participe aux efforts visant à renforcer la frontière tadjiko-afghane », a souligné M. Lyakin-Frolov.

Il a déclaré que “la Russie, ainsi que l’OTSC en général, est prête à apporter l’assistance nécessaire au Tadjikistan en cas d’actions agressives évidentes de la part du territoire afghan”. Il est trop tôt pour parler d’une telle réaction du bloc de sécurité post-soviétique, a noté le diplomate.

La situation sécuritaire de l’Afghanistan s’est considérablement détériorée en avril après que le président américain Joe Biden a annoncé la fin de l’opération des forces armées américaines dans ce pays. Comme le Pentagone l’a rapporté le 13 juillet, 95% des troupes américaines ont été retirées.

Dans ce contexte, le mouvement taliban, selon ses représentants, a réussi à prendre le contrôle d’environ 85 % du territoire de la république, y compris les régions frontalières avec cinq pays – l’Iran, la Chine, le Pakistan, le Tadjikistan et le Turkménistan.

Le flux de réfugiés vers le Tadjikistan et l’Ouzbékistan voisins s’est récemment accru en raison de l’aggravation de la situation en Afghanistan. Le Tadjikistan a fait entrer sur son territoire plusieurs centaines de réfugiés afghans ainsi que des centaines de militaires qui ont dû battre en retraite après des combats avec les talibans.