Une nouvelle épidémie arrive t’il? Les USA enregistre le premier cas de variole du singe

Une nouvelle épidémie arrive t’il? Les USA enregistre le premier cas de variole du singe

La maladie virale a été découverte chez un résident américain, qui a récemment voyagé du Nigeria aux États-Unis et est actuellement hospitalisé à Dallas.

Un rare cas de monkeypox humain a été détecté au Texas, ont annoncé vendredi les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), ce qui en fait le premier cas de virus observé dans l’État.

La maladie virale a été découverte chez un résident américain, qui a récemment voyagé du Nigeria aux États-Unis et est actuellement hospitalisé à Dallas.

“Bien que rare, ce cas n’est pas un motif d’alarme et nous ne nous attendons à aucune menace pour le grand public”, a déclaré le juge du comté de Dallas, Clay Jenkins.

Outre le Nigeria, des épidémies ont également été signalées dans des pays d’Afrique centrale et occidentale depuis 1970, avec une épidémie importante chez des personnes aux États-Unis en 2003, selon le CDC.

Le CDC a déclaré qu’il travaillait avec la compagnie aérienne, les autorités sanitaires de l’État et locales pour contacter les passagers et autres personnes susceptibles d’avoir été en contact avec le patient.

La variole du singe, qui appartient à la même famille de virus que la variole, est une maladie virale rare mais potentiellement grave qui commence généralement par des symptômes pseudo-grippaux et un gonflement des ganglions lymphatiques, évoluant progressivement vers une éruption cutanée généralisée sur le visage et le corps.

Il peut se propager d’une personne à l’autre par les gouttelettes respiratoires. Le CDC a déclaré que puisque les voyageurs portaient des masques en raison de COVID-19, le risque de propagation de la variole du singe via des gouttelettes respiratoires à d’autres personnes dans les avions et dans les aéroports était faible.

Le patient a été infecté par la souche la plus couramment trouvée dans certaines parties de l’Afrique de l’Ouest, y compris le Nigeria, a ajouté le CDC.

Il y a eu au moins six cas de variole du singe signalés chez des voyageurs revenant du Nigéria, avant le cas actuel, y compris au Royaume-Uni, en Israël et à Singapour, selon le CDC. Le dernier cas n’était pas lié aux cas précédents.