Urgent : La France a intercepté et saisi un navire russe dans la Manche

La France a intercepté samedi un navire russe dans la Manche conformément aux nouvelles sanctions de l’UE contre Moscou.

Le cargo était à destination de Saint-Pétersbourg et transportait des voitures, mais la police maritime française a redirigé le navire vers le port de Boulogne-sur-Mer dans le nord de la France.

Il est “soupçonné d’appartenir à une société russe qui figure actuellement sur une liste de sanctions par l’UE”, a confirmé le bureau de presse de la préfecture maritime de la Manche à NBC News.

Les rapports indiquent que le navire de 127 mètres de long s’appelle le “Baltic Leader” et que l’équipage coopérait avec les autorités.

L’agence de presse russe RIA a indiqué que l’ambassade de Russie en France avait immédiatement contacté les autorités françaises pour obtenir des éclaircissements.

Les États-Unis et leurs alliés européens ont décidé de sanctionner directement le président russe Vladimir Poutine en raison de l’invasion russe de l’Ukraine cette semaine. L’UE dispose également d’une liste plus large d’individus russes passibles de sanctions.

Jeudi également, les dirigeants de l’UE ont soutenu un autre lot de sanctions visant à cibler des secteurs stratégiques de l’économie russe, en bloquant l’accès aux technologies et aux marchés clés.

Ils chercheront également à “affaiblir la base économique de la Russie et sa capacité à se moderniser” et à “geler les actifs russes dans l’UE et à empêcher l’accès des banques russes au marché financier européen”, a déclaré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

“Ce à quoi nous sommes confrontés est un acte d’agression sans précédent de la part des dirigeants russes contre un pays souverain et indépendant”, a déclaré jeudi von der Leyen.

“L’objectif de la Russie n’est pas seulement le Donbass, l’objectif n’est pas seulement l’Ukraine, l’objectif est la stabilité en Europe et l’ensemble de l’ordre international fondé sur des règles. Pour cela, nous tiendrons la Russie responsable.

Pendant ce temps à Kiev samedi, le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a déclaré que la capitale avait réussi à repousser les attaques russes du jour au lendemain et que son armée était toujours aux commandes.

Des combats de rue ont eu lieu à Kiev, les forces russes se rapprochant de la ville. L’Ukraine a fait sauter des ponts menant à Kiev dans le but d’empêcher les troupes russes de s’infiltrer dans la capitale.